Auto-hébergement : Mon serveur NAS Synology

By | 21 juillet 2015

Pour héberger toute ma vie numérique, j’ai pensé à deux solutions (il y en a évidemment pleins d’autres) :

  •  une solution libre et gratuite : Freenas
  • une solution payante : Synology

La première avait l’avantage d’être gratuite évidemment, mais aussi d’être Open source ce qui allait plutôt bien avec ma démarche, et en plus cela me permettait de recycler un vieux PC.

Je me suis donc lancé dans l’installation d’un Freenas.  Certes, je n’avais pas de problème particulier à l’utilisation, mais je dois avouer que ce n’était pas très user friendly et j’aurai dû envoyer du apt-get et gratter du fichier de conf pour mettre en place tout ce que j’envisageais. Et ce n’était pas le but : pas le temps et moyennement envie de toute façon.

Après réflexion, j’ai décidé de commander un Nas Synology : visiblement la référence absolue des NAS. J’ai choisi le modèle DS414.

La machine est plutôt classe, peu bruyante, et très simple à installer.

Une fois installé, je me connecte dessus et là c’est une petite claque. C’est très stylé, et l’interface est ultra intuitive ! Temps de prise en main : environ 10s.

Panneau de configuration

Les choses à prévoir :

  •  il sera ouvert sur internet donc il faut assurer une certaine sécurité (c’est bien beau de garder ses données chez soi mais si le NAS est open bar ça ne sert pas à grand chose, c’est même pire)
  •  réfléchir aux services dont je vais avoir besoin (le centre de paquets donne envie de tout installer tellement c’est simple)
  • acheter un nom de domaine pour avoir accès au NAS depuis n’importe où sans avoir à retenir votre adresse ip (il y a des alternatives gratuites)

Avec ça je pense que je suis paré pour mon projet d’auto-hébergement ! En avant pour la configuration de mon NAS : sécurité, gestion des utilisateurs, préférences, applications, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.